Le 20 décembre 2016

Perspectives de la saison de l'hiver

En ce début de saison où la neige s’est faite attendre sur la plupart des massifs, 59% des professionnels du tourisme de la région se déclarent tout de même confiants pour la suite de l’hiver.

Un démarrage frileux en Auvergne-Rhône-Alpes

Pour les fêtes de fin d’année, le niveau de confiance des professionnels du tourisme s’établit à 56%, soit un recul de 8 points par rapport aux vacances de Noël 2016. Il est sensiblement le même quel que soit le type d’espace concerné (urbain, rural ou station).

L’impact du calendrier scolaire, avec des réveillons de Noël et du Jour de l’An tombant un samedi, est plus fort en montagne où 42% des professionnels l’estiment négatif contre seulement 27% en milieu rural et 10% en milieu urbain. Toutefois, les professionnels des stations se mobilisent pour mettre en place des offres adaptées.

Le niveau des réservations pour cette période de fêtes est satisfaisant pour 54% des professionnels. Comparé à la même période en 2016, il est en baisse en montagne et à la campagne, et en légère hausse en milieu urbain. Le niveau de réservation des clientèles étrangères est insatisfaisant selon 73% des professionnels (jusqu’à 84% en espace rural). L’impact du Brexit est jugé relativement faible par l’ensemble des professionnels (11% sur l’ensemble de la région, avec une pointe à 17% pour les professionnels de la montagne qui accueillent davantage de clientèles britanniques).

Pour la suite de la saison d’hiver, les niveaux des réservations sont satisfaisants pour 56% des professionnels. Cette proportion est stable par rapport à la saison dernière. Une fois n’est pas coutume, ce sont les professionnels en milieu urbain qui se montrent les plus confiants (61%) devant ceux de la montagne (59%) et de la campagne (56%).

Les arguments de confiance les plus cités par les prestataires sont le bon niveau des réservations, les animations et évènements et la fidélité des clientèles. Toutefois, le manque de neige en station, la situation économique et politique difficile, le Brexit et la concurrence des "hébergements collaboratifs" sont également cités par les professionnels les plus pessimistes sur la saison.

L’arrivée de la neige et les réservations de dernière minute devraient largement améliorer le ressenti des professionnels pour la suite de la saison.


Zoom sur la destination Auvergne

Pour les fêtes de fin d’année, 49% des professionnels auvergnats affichent un bon niveau de confiance. Les professionnels des espaces urbains et de moyenne montagne sont les plus optimistes.

Le niveau de réservation est stable pour 74% des prestataires voire en hausse pour 8% d’entre eux. Les réveillons de Noël et du jour de l'an ayant lieu cette année un samedi, journée stratégique de départ et d’arrivée, n’impactent pas l’activité touristique selon 80% des professionnels auvergnats.

Les gestionnaires de centres de vacances et les villages vacances sont les plus satisfaits de leur niveau de réservation pour les vacances de fin d’année. En station de montagne, face au manque de neige, les professionnels sont un peu moins optimistes. Toutefois, en Auvergne la clientèle touristique des fêtes de fin d’année recherche davantage une ambiance de vacances en famille qu’un séjour à la neige.

Les perspectives de fréquentation pour l’ensemble de l’hiver (décembre à avril) sont bonnes. Le niveau de réservation actuel des établissements auvergnats pour la saison hivernale est bon selon la moitié des professionnels. Seulement 4% des prestataires dans les stations de montagne estiment que leur niveau de réservation pour la suite de la saison est en retard. Plus d’un professionnel sur deux est confiant voire très confiant pour le déroulement de la saison d’hiver 2016- 2017 et en particulier les acteurs situés en station de montagne et les prestataires de loisirs.

Automne en Auvergne : le bilan est satisfaisant pour 67% des professionnels. Ce résultat dépasse celui enregistré en 2015 (60%), porté par un quart des professionnels qui annoncent une fréquentation en hausse. La clientèle française de l’automne, qui représente la majorité du flux touristique, vient principalement d’Auvergne-Rhône-Alpes, d’Ile-de-France et de Bretagne.

Enquête téléphonique réalisée par Novamétrie pour le compte du Comité Régional de Développement Touristique d’Auvergne et de Rhône-Alpes Tourisme du 5 au 9 décembre 2016 auprès de 800 professionnels du tourisme, selon la méthode des quotas (département, type d’activité, espace).

 
 
Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de mesurer la fréquentation de nos services, d’optimiser les fonctionnalités du site et de vous proposer des offres adaptées à vos centres d’intérêt. En savoir plus.